Descente de l’Ardèche en canoë

Featured Video Play Icon

Cela faisait déjà un moment que je voulais faire cette descente de l’Ardèche en canoë. Beaucoup de gens m’en ont parlé et j’étais vraiment curieuse de voir en vrai ce que les photos me laissaient entrevoir. Moi qui adore les activités sportives c’était un bon compromis entre découverte et aventure. Nous sommes partis à deux pendant la période du mois de juin et nous avons opté pour l’option camping en tente car les bivouacs étaient tous complets. On est des aventuriers ou on ne l’est pas ! C’était un weekend vraiment sympa !

Notre check liste pour ce weekend :

Dans ma valise :

  • 1 chapeau ou 1 casquette à IMPORTANT
  • Lunettes de soleil (c’est mieux si vous avez un lien pour les accrocher autour du cou) à IMPORTANT
  • Crème solaire à IMPORTANT
  • Anti-moustique
  • 1 trousse de secours (on ne sait jamais ce qu’il peut se passer)
  • 1 paire de basket (pour aller dans l’eau)
  • 1 paire de tongs (pour vous la couler douce)
  • 2 maillots de bain
  • 4 slips/culottes
  • 3 tee-shirt
  • 1 pantalon
  • 1 short
  • 1 sweat ou 1 polaire
  • Trousse de toilette

Attention : Je conseille aux filles de mettre un short de bain dans le canoë pour plusieurs raisons :

  • Ça vous protègera davantage des rayons UV, ne laissez pas cuire vos petites cuisses
  • Vous serez plus à l’aise dans le canoë

Pour le camping : (pour deux)

  • Une tente
  • Un matelas gonflable
  • 2 petits oreillers
  • 2 sacs de couchage
  • Une lampe torche
  • Un réchaud + bonbonne de gaz
  • Une popote pour deux personnes
  • Une bâche (si vous voulez éviter de trainer de la poussière partout dans la tente, et je parle en connaissance de cause)
  • Pour ceux qui ont des goûts de luxe… 2 chaises de camping + une table

Attention : Ce n’est qu’un petit weekend mais vous serez chargés alors roulez doucement.

Vendredi :

Nous partons vers midi de Vichy, nous avions environ 4h de route, il faisait très chaud mais nous étions tellement pressés de découvrir l’Ardèche que notre sentiment d’excitation prenait le dessus sur la fatigue due à la chaleur. La route pour y aller est très jolie, nous avons pu voir de très beaux paysages, comme des falaises, des forêts à perte de vue, des petites cascades…

Enfin arrivés, nous décidons d’aller directement au camping pour installer notre « campement » avant qu’il fasse nuit. Notre camping était le camping de l’Ardèche à Vallon Pont d’Arc.

Adresse : 100 Chemin de la Plage, 07150 Salavas

Ce camping était agréable, ce n’est pas le grand luxe mais pour y passer un weekend, il est parfait. Il se situe juste au bord de l’Ardèche, donc idéal pour aller piquer une tête en arrivant.

Le soir nous décidons d’aller au restaurant pour ne pas à avoir à cuisiner après la route. Alors nous voilà repartis avec notre petite voiture à la recherche d’un petit quelque chose à manger. Sur la route, nous apercevons une petite terrasse un peu cachée par les arbres, des guirlandes de couleurs étaient allumées… C’était un endroit très charmant et très mignon, alors nous décidons de nous y arrêter. Les plats sont simples, mais très bons et on y passe vraiment un bon moment. Je vous le recommande vivement.

Adresse : Restaurant la Grotte des Tunnels – Route des Gorges

photo restau ardèche

(Restaurant la Grotte des Tunnels via …)

Par contre, si vous décidez d’y aller faire un tour, je vous conseille de prendre de l’anti-moustique parce qu’apparemment eux aussi étaient affamés ! Après cette petite journée bien chargée nous rentrons dormir car demain, le canoë nous attend !

 

Samedi :

Il est 7h du matin, nous nous levons, nous petit-déjeunons puis nous préparons nos affaires pour le canoë. Nous avions réservé notre parcours à la base nautique du Pont d’Arc. Le matériel est en bon état et le personnel très sympa.

Pour cette balade, le matériel suivant vous est fourni :

  • Un canoë
  • 2 rames
  • Un conteneur de 30L
  • 2 gilets de sauvetage

Ça y est, nous partons pour nos 37 km à faire sur deux jours. Nous avons décidé de prendre la formule : 13 km pour le premier jour et 24 km le deuxième jour. Pas de panique, vous n’avez pas besoin d’être un sportif accompli pour pouvoir les faire, bien qu’il faille quand même y mettre un peu de bonne volonté.

Les paysages sont magnifiques, les falaises immenses, l’eau limpide et en plus de ça, le soleil est bien présent ! A tel point que le seul endroit où je n’avais pas mis de crème solaire à bien brûlé : mes chevilles. J’ai eu un mal de chien pendant une semaine, alors j’insiste pour que vous vous protégiez du soleil, peaux fragiles ou pas !

(Les Gorges de l’Ardèche via naturesansvoiture.wordpress.com)

Il y avait pas mal de canoës, disons que nous n’étions pas seuls au monde mais le monde n’était pas gênant sauf quand il s’agissait de prendre les rapides, il y avait parfois un peu d’attente (question de sécurité).

Attention : Gardez et attachez bien vos gilets de sauvetage dans les rapides car des gens surveillent et je me suis faite fâcher parce que le mien n’était pas bien attaché. Oups ! Cependant, ils ont raison, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver.

Gorges de l'Ardèche 027.jpg

(Un des rapides de la descente de l’Ardèche via claude.dupras.com)

Nous avons enfin terminé nos 13km. Il est temps pour nous de rentrer au camping, tout ça nous a quand même bien fatigué. Ce soir, nous décidons de manger au camping, il faut bien que nous utilisions notre réchaud et que nous jouions un peu les aventuriers.

Dimanche :

Ce matin, nous nous réveillons en retard alors nous nous dépêchons d’aller chercher nos sandwichs pour manger sur le canoë et ne pas faire comme la veille c’est-à-dire seulement manger une barre de céréales. Nous retournons au point de rdv où nous nous sommes arrêtés hier pour terminer nos 24km. Encore une fois, le décor est magnifique, l’eau est chaude et beaucoup de gens sautent des rochers. Tout le monde est de bonne humeur et vous pourrez même faire des rencontres sur l’eau.

Nous arrivons enfin au niveau du fameux Pont d’Arc, c’est époustouflant et encore plus beau que sur les photos. D’ailleurs, nous avons tellement aimé que nous y sommes restés 1h, nous en avons profiter pour faire une pause et se baigner, c’était vraiment génial ! Seul petit inconvénient, il y avait énormément de monde à cet endroit.

le-pont-d-arc

(Le Pont d’Arc via geo.fr)

Quand nous avons fini de nous baigner, nous sommes repartis car les 24km ne se font pas tout seul. D’ailleurs, vers la fin nous commencions un peu à fatiguer mais ça valait vraiment le coup. Une fois le canoë terminé, des navettes sont à l’arrivée pour nous ramener à la base nautique. Par contre, c’est un peu pénible à trouver, il y en a tellement que pour trouver celle de votre base nautique ce n’est pas du gâteau.

Une fois que nous avons trouvé cette navette, nous rentrons à la base. Il y avait environ 30/40 min de route pour y retourner, nous nous sommes endormis. Le canoë a eu raison de nous.

Après être rentrés au camping et s’être lavés, nous décidons de retourner manger au petit restaurant du vendredi soir pour fêter la fin de ce weekend exceptionnel.

Nous reprenons la route le lundi matin.

 

À propos de l'auteur :
Alix Sauzede
Je m'appelle Alix et j'ai 22 ans. Depuis que je suis petite, j'adore voyager et c'est la raison pour laquelle j'ai décider de faire mes études dans le commerce international. Mon école m'offre l'opportunité de partir tous les ans à l'étranger, rien de mieux pour découvrir de nouvelles cultures. Ma citation préférée? "Je ne suis pas allée partout, mais c'est sur ma liste!" -Susan Sontag- Et oui, chaque endroit mérite d'être exploré et partagé, c'est la raison pour laquelle je veux partager mes aventures avec vous... En espèrant vous donner l'envie de les vivre à votre tour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *